Faire son dentifrice soi-même, pourquoi faire ?

Il est si facile d’aller l’acheter dans une grande surface.

Mais connaissez-vous les ingrédients qu’il contient ? Le fluor est-il si inoffensif que cela ? Est-il indispensable ?

Le fluor serait mauvais en particulier pour le cerveau, de nombreuses preuves scientifiques ont démontré que le fluorure de sodium provoque à la longue des troubles mentaux variés et il endommagerait la structure osseuse.

Il faut savoir que toutes les intoxications par le fluor génèrent des troubles psychiques graves pouvant conduire à la perte de la volonté, voire de la folie, surtout lorsque cette intoxication se produit pendant la phase de croissance. Ce n’est pas pour rien que l’eau de boisson ne doit absolument pas dépasser un seuil critique de fluor pour être potable.

D’autre part, rappelons que « le fluor désorganise la structure minérale des dents et de l’ossature, favorisant des microfractures au niveau du squelette »… Il agit lentement et en profondeur et favorise ainsi les scolioses, les cyphoses, l’hyperlaxité ligamentaire et la dégénérescence accélérée de l’organisme (Source : « des clefs pour vivre » du Docteur Alain Scohy). Source : Amessi

Il y a deux ans , le mardi 26 avril 2016, France 5 diffusait une enquête sur le fluor. Surtout présente dans nos dentifrices mais pas que, cette substance peut présenter un risque pour la santé.

On le considère comme l’allié de nos dents. Promu par les dentistes, le fluor semble indispensable pour lutter contre les caries dentaires. Un effet bénéfique reconnu également par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Mais c’est un autre visage de la substance que nous montre Audrey Gloaguen, la réalisatrice de l’enquête intitulée « Fluor, un ami qui vous veut du mal« . Diffusé ce mardi 26 avril 2016 à 20h45 sur France 5, le documentaire démontre que le fluor n’est pas sans risque sur la santé.

Un produit chimique posant un problème de santé publique

Saviez-vous que le fluor fait partie des dix produits chimiques posant un problème majeur de santé publique ? Aux côtés d’autres substances toxiques comme l’amiante ou l’arsenic, l’OMS tire la sonnette d’alarme en 2010. Correctement utilisé, les produits à base de fluor peuvent prévenir l’apparition des caries. En revanche, un apport excessif peut provoquer des maladies.

Parmi elles :

⇒ La fluorose dentaire : l’excès de fluor provoque l’apparition de tâches sur les dents, de couleurs blanchâtres ou marrons. Il n’existe pas de traitement pour soigner cette affection.

⇒ La fluorose osseuse : l’accumulation excessive de fluor provoque des changements dans la structure des os. Ils deviennent plus fragiles et cassants.

Une étude française révèle ainsi que 45% des 4/12 ans ont des apports excessifs en fluor.

 

Sachets de thé, eau du robinet…tous contiennent du fluor

Le documentaire explique comment le fluor s’est hissé comme l’incontournable des dentifrices. C’est un laboratoire, travaillant pour la société américaine Alcoa (spécialisée dans l’extraction d’aluminium) qui a mis en évidence ses bénéfices sur les dents.

Depuis, la substance a envahi les marchés au point d’être prescrite aux enfants.

Depuis 2008, c’est interdit en France.

⇒ Le taux à ne pas dépasser pour les enfants : 1 milligramme par jour

⇒ Le taux à ne pas dépasser pour les adultes : 4 milligrammes par jour

Mais cette dose maximale peut vite être dépassée. Outre le dentifrice, le fluor est présent dans certains aliments comme le thé, l’eau du robinet ou encore le sel de table. On le retrouve également dans les emballages alimentaires, les revêtements en téflon des poêles ou dans des imperméabilisants de vêtements ou de chaussures. La guerre aux composés perfluorés (PFC) est déclarée.

INSCRIPTION OBLIGATOIRE